Archives pour la catégorie Non classé

De quoi s’agit-il ?

Macrocéphalie-Malformation capillaire est une maladie rare qui a été décrite pour la première fois en 1997. C’est donc une maladie « jeune », qui n’a pas d’histoire naturelle. Il n’existe pas encore suffisamment de cas pour émettre des pronostics par exemple. Il n’existe pas non plus de traitement.

Ce que nous savons, c’est que c’est une maladie génétique, qui apparaît à cause d’une ou plusieurs anomalies dans un gène nommé PIK3CA, lors du développement de l’embryon. Une dizaine de cas sont actuellement recensés en France, et 150 dans le monde. La majorité des cas sont des enfants.

La maladie est très complexe. Les enfants atteints doivent, pour la plupart, avoir un suivi pluridisciplinaire en : neurologie, orthopédie, génétique, dermatologie, ophtalmologie, ORL, cardiologie, endocrinologie, psychomotricité, kinésithérapie et orthophonie.

Symptômes et diagnostic

AngiomesAngiomes étendus sur toute une jambe. © M.H.

Le syndrome de Macrocéphalie-Malformation capillaire est une maladie rare qui peut être (et est le plus souvent) diagnostiqué avec un simple examen clinique. En effet, les enfants atteints du syndrome de M-CM ont des caractéristiques physiques spécifiques à M-CM. Chaque enfant n’est pas affecté au même degré, et chaque enfant ne possède pas toutes ces affectations. Il existe un tableau clinique qui amènerait à émettre un premier diagnostic sur examen clinique. Les symptômes de ce tableau sont les suivants :

Une macrocéphalie (grande tête, périmètre crânien important), un poids de naissance important, des malformations capillaires étendues sur le corps, une asymétrie corporelle, doigts ou doigts de pieds fusionnés ou plus nombreux, les articulations très laxes, une peau matelassée, un retard de développement variable, et des problèmes neurologiques tels que l’hydrocéphalie (voir diagramme ci-dessous), l’épilepsie et une hypotonie musculaire (manque de tonus).

 

hydrocephalus_sm

brain_sm

Le gène PIK3CA

La cause génétique  du syndrome MCM et d’autres syndromes hypertrophiques a été identifiée en 2012. Il s’agit d’une anomalie du gène PIK3CA.
 PIK3CA est un régulateur de la prolifération cellulaire. Des anomalies génétiques de PIK3CA dans ces pathologies mènent à une hyperactivité de PIK3CA, qui est responsable de l’hypertrophie.
Ces anomalies génétiques sont dites « post-zygotiques », c’est-à-dire qu’elles apparaissent (de façon fortuite) au cours du développement de l’embryon. Le résultat est une personne dite « mosaïque », c’est-à-dire qu’elle est composée d’un mélange de cellules atteintes et de cellules normales, ce qui peut donner une hémi-hypertrophie. Si l’anomalie se trouve dans des cellules du cerveau, il peut y avoir une mégalencéphalie (ou hémi-mégalencéphalie). Si l’anomalie est dans le doigt, une macrodactylie. Ou encore, dans le bras, un bras plus développé que l’autre. Ainsi, en fonction de l’atteinte cellulaire, l’enfant affecté par M-CM peut avoir plusieurs malformations congénitales, ou des croissances excessives à des endroits différents du corps ou du cerveau.
La voie que régule PIK3CA (voie PI3K-AKT-MTOR) a été beaucoup étudiée en recherche, surtout dans le contexte du cancer. Il existe des molécules permettant de freiner l’hyperactivité de cette voie causée par une anomalie génétique. Ces molécules ne sont aujourd’hui pas encore utilisées pour traiter des patients avec une anomalie de PIK3CA.
En revanche, c’est une réflexion sur laquelle travaillent actuellement les chercheurs.

Études et recherche scientifique

Depuis la première description de la maladie en 1997, les maladies hypertrophiques relatives au gène PIK3CA sont de plus en plus étudiées. En France, deux laboratoires s’intéressent plus particulièrement à ces maladies : au CHU de Marseille et au CHU de Dijon.

Voici des liens vers des articles scientifiques traitant de ou faisant référence à M-CM. Attention, ils sont, pour la plupart, en anglais.

 

– Germline PTPN11 and somatic PIK3CA variant in a boy with megalencephaly-capillary malformation syndrome (MCAP) – pure coincidence?
Publish Date: June 18, 2014

Döcker D, Schubach M, Menzel M, Spaich C, Gabriel HD, Zenker M, Bartholdi D, Biskup S. Eur J Hum Genet.

Lien : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24939587

– PIK3CA-Related Segmental Overgrowth

Publish Date: August 15, 2013

Mirzaa G, Conway R, Graham JM, Dobyns WB.

GeneReviews™ [Internet].

Lien : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23946963

– The “megalencephaly-capillary malformation” (MCAP) syndrome: the nomenclature of a highly recognizable multiple congenital anomaly syndrome.

Publish Date: Aug 2013

Mirzaa GM, Dobyns WB.

Am J Med Genet A.

Lien : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23798482

– Le syndrome macrocéphalie – malformation capillaire. Intérêt du diagnostic en période néonatale [Macrocephaly-capillary malformation. A neonatal case.]

Publish Date: August 08, 2012

Coste K, Sarret C, Cisse A, Delabaere A, Francannet C, Vanlieferinghen P.

Arch Pediatr.

Lien : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22884750